Overblog Follow this blog
Edit page Administration Create my blog
/ / /

sec-masthead-1

English Versionflags_of_United-Kingdom30.GIF

La Sainte Bible

La Sainte Bible est la Parole divinement inspirée de Dieu. Il n’y a pas d’autres écrits qui soient de telle origine. L’Ancien et le Nouveau Testament forment ensemble les Saintes Écritures et sont l’autorité infaillible sur laquelle doit s’appuyer la foi et la pratique du peuple de Dieu. Nulle autre écriture et nulle autre autorité ne sont requises pour comprendre le plan de salut et la volonté de Dieu pour l’humanité. La Parole de Dieu nous est pleinement révélée au travers du ministère de Jésus Christ  et agit dans nos vies par le Saint Esprit.

2 Timothée 3:15-17 ; Jean 5:39 ; Luc 24:44 ; Romains 15:4 ; 2 Pierre 1:19-21 ; Jean 17:17 ; 1 Pierre 1:24,25 ; Apocalypse 22:18,19. 

Dieu, le Père

La Déité suprême de l’univers est le Dieu Tout Puissant. Il est le seul et unique vrai Dieu, le seul Yéhovah. Il créa toute chose par Sa Parole et maintient toute chose en place par Sa puissance. Il établit une alliance avec Abraham, donna la Loi au Mont Sinaï, et s’exprima par les prophètes. Dieu est plus parfaitement révélé comme étant le Père de notre Seigneur Jésus Christ et comme le Père céleste de tous ceux qui croient en Jésus. À la fin des temps, Dieu jugera le monde au travers de Jésus et régnera éternellement sur ceux qui auront été rachetés.

Genèse 1:1 ; Actes 17:24-25, 30-31 ; Genèse 17:1,2 ; Exode 20:1-17 ; Hébreux 1:1-3 ; 1 Corinthiens 15:24-28 ; Apocalypse 19:6. 

Jésus Christ, le Fils

Jésus Christ (Yeshua HaMaschiach) est le Fils unique engendré de Dieu, un être créé. Bien qu’étant un elohim, il n’est pas le Dieu Tout Puissant. Jésus vint à l’existence lorsqu’il fut conçu par le Saint Esprit de la vierge Marie. Il a symboliquement préexisté à sa naissance comme faisant partie du plan voulu de Dieu. En lui, la Parole de Dieu fut faite chair et s'est accomplie . Jésus a obéit parfaitement à la volonté de son Père, mourut crucifié, fut enterré, et ressuscita le troisième jour. Il est monté au ciel et siège à la droite de Dieu comme Sauveur et Rédempteur de tous ceux qui croient en lui.  

Jean 1:18 ; 3 :16; Matthieu 1 :21 ; 12:40 ; Luke 1:26-35 ; 24:51 ; 1 Timothée 2 :5 ; Actes 2 :36. 

Le Saint Esprit 

Le Saint Esprit est le Consolateur promis et envoyé par Dieu après l’ascension de Jésus Christ. Le Saint Esprit réside dans les chrétiens qui cherchent Dieu et lui obéissent. Tous les croyants ont été baptisés par le Saint Esprit dans le corps du Christ. Les Écritures demandent aux chrétiens d’être remplis de l’Esprit Saint. Par l’Esprit, Dieu révèle la vérité biblique, convainc les personnes de leurs péchés et les conduits vers Jésus, régénère ceux qui croient, donne le pouvoir de vivre et de témoigner de Christ, produit les fruits de la sainteté, et distribue les dons nécessaire au service. Afin de préparer les disciples à leur travail missionnaire et afin qu’ils puissent disséminer l’Évangile de par le monde, ils furent oints par Dieu, afin qu’ils puissent parler des langues intelligibles et reconnaissables. Il s’agit d’un don afin que la Parole de Dieu soit entendue et comprise, à l’inverse la glossolalie n’édifie pas et n’est pas de Dieu.

Jean 14:16-18 ; 15:26 ; 16:7-14 ; 3:5 ; Actes 1:5,8 ; Éphésiens 5:18 ; Galates 5 :22-23 ; 1 Corinthiens 12:3-11,13 ; Luc 11:13 ; Actes 5:32 ; Actes 2:7. 

Les Dix Commandements

Les Dix Commandements constituent la loi fondamentale de Dieu pour Son peuple. Les concepts du Décalogue étaient compris et obéis par les justes avant que la Loi ne fut donnée au Mont Sinaï, où Dieu énonça ces commandements et les grava dans les tablettes de pierre. La loi de Dieu fut parfaitement réalisée au travers de la vie et des enseignements de Jésus ; elle fut obéi par les apôtres, et est écrite dans le cœur des croyants sous le couvert de la nouvelle alliance. Il n’y pas une seule partie de cette loi qui fut révoquée ou changée ; transgresser un seul de ces commandements, c’est commettre le péché. Observer les Dix Commandements constitue l’expression de notre amour pour Dieu et l’humanité. 

Exode 20:1-17 ; 31:18 ; Genèse 26:5 ; Jean 15:10 ; Matthieu 19:16-19 ; Hébreux 8:10 ; 1 Jean 3:4 ; 5:2-3 ; Jacques 2:10-12. 

Le Sabbat

Le quatrième commandement du Décalogue nous enseigne à observer le septième jour (Samedi) de chaque semaine comme étant le Sabbat. Dieu mit le Sabbat à part au commencement en commémoration de la création, et ce jour était observé par Jésus et les apôtres. Le Sabbat commence le Vendredi au coucher du soleil et se termine le Samedi au coucher du soleil. Il se caractérise par la cessation de tout travail séculier, par l’engagement dans l’adoration et le partage chrétien, par le désir de cultiver une vie qui plaise à Dieu et par les bonnes actions envers autrui. Le Sabbat est à la fois un reflet de la création et de la rédemption et sera célébré jusqu'à ce que le peuple de Dieu repose avec lui pour l’éternité.   

Genèse 2:1-3 ; Exode 20:8-11 ; Luc 4:16 ; Actes 13:14, 42, 44 ; 16:13 ; 18:4,11 ; Lévitique 23:32 ; Marc 2:27,28 ; Matthieu 12:12 ; Hébreux 4:4-10 ; Ésaïe 56:1-8 ; 58 :13,14

Le Repas du Seigneur

Lors du Repas du Seigneur, du pain sans levain et le fruit de la vigne sont reçus comme étant des symboles du sang et du corps de Christ, alors qu’Il offrit Son corps comme sacrifice pour nos péchés. Lors de cette commémoration de la mort de Christ, nous illustrons notre union avec notre Sauveur, communions ensemble comme membre du corps de Christ, et proclamons notre espérance de Son retour. Parce que le premier Repas du Seigneur eut lieu lors de la Pâque juive, nous le célébrons chaque année le quatorzième jour de Nisan du calendrier hébreu. Lors de ce repas, nous suivons l’exemple et le commandement que Jésus nous donna, en nous lavant les pieds les uns des autres comme marque de service et d’humilité.

Matthieu 26:17-19 ; 26-29 ; Marc 14:22-25 ; Luc 22:19,20 ; 1 Corinthiens 10:16,17 ; 11:23-26 ; Jean 13:1-17.

La Participation à des Conflits Armés

Notre Seigneur Jésus Christ nous enseigna à aimer nos ennemis et à leur pardonner, et nous demanda d’être des ouvriers de paix et des témoins de l’œuvre de salut pour toutes les nations. Les guerres entre nations et la violence entre les personnes ne sont pas représentatives de la volonté parfaite de Dieu, mais sont le résultat de l’appât du gain, de la recherche de puissance, de l’égoïsme, et d’autres motivations pécheresses. Les chrétiens devraient renoncer à de tels désirs de la chair et à ces pratiques humaines source de discorde, et ne devrait pas participer aux conflits militaires au sein des forces armées.

Matthieu 5:38-48 ; Luc 6:27-38 ; Romains 12:17-21 ; Jean 18:36 ; Matthieu 26:51,52 ; 2 Corinthiens 10:3,4 ; Jacques 4:1.

Les Fêtes Païennes

La Bible ne déclare nulle part que les célébrations du Dimanche, de Noël, de la Carême, de la Pâques, ou d’Halloween devraient être tenues comme sacrées.

Dimanche devint le jour d’adoration en usage après la période apostolique. Ce jour fut décrété être le vénérable jour du soleil, et travailler en ce jour là fut interdit par l’empereur romain Constantin en 321 de notre ère. Il n’existe aucun commandement ou exemple dans la Bible qui puisse permettre d’affirmer que le premier jour de la semaine est le Sabbat chrétien. La célébration de Noël trouve ses origines dans l’ancienne fête païenne romaine des Saturnales, qui commémorait la renaissance du soleil. Le jour de la naissance de Jésus nous est inconnu, et il n’y a pas de précédent biblique qui nous autorise à la célébrer durant la période de Noël. La célébration de la Pâques fit son apparition au 2eme siècle de notre ère et se substitua à un festival de printemps honorant la déesse païenne Astarté. La Bible ne nous autorise pas à célébrer la résurrection de Christ lors du dimanche de Pâques. Toutes les évidences témoignent que Christ fut ressuscité tard le jour du Sabbat. Le Messie fut crucifié et enterré un mercredi et les prophéties affirment que Jésus devait être enterrée pour trois jours et trois nuits.

Halloween est à l’origine une célébration basée sur des pratiques superstitieuses en lien avec les mauvais esprits et le monde des morts. Les chrétiens ne devraient pas célébrer Halloween.  

2 Corinthiens 6:14-18 ; Jérémie 10:2-10 ; Matthieu 12:38-40 ; 28:1-6 (Version Darby) ; Marc 8:31 ; 9:31 ; 1 Corinthiens 10:1,8-22.

Mener une Vie Sainte

Le peuple de Dieu est appelé à vivre hors du péché et de la corruption, occupant une position sainte – « nous en Christ » - et  devant adopter une pratique sainte – « Christ en nous ». Habités de l’Esprit Saint, les chrétiens doivent être un exemple de disciple de Christ et être un contrepoids à une génération infidèle et mauvaise. Les chrétiens doivent s’opposer spirituellement à la fierté, l’avarice, la paresse, la luxure et l’envie ; aucune pratique immorale et dangereuse, incluant l’homosexualité, ne doit être acceptée dans le corps du Christ, l'Eglise. 

Romains 12:1-2 ; Tite 2:11-13 ; 2 Corinthiens 7:1 ; 1 Jean 2:15-17 ; Galates 5:16-26 ; 1 Corinthiens 6:15-20 ; Colossiens 3:1-14 ; 1 Timothée 4:12 ; 1 Pierre 1:13-16.

Les Nourritures Pures et Impures

La distinction entre les viandes pures et impures, dans le respect des aliments, doit être observée aujourd’hui puisque ce fut la volonté de Dieu d’établir ces distinctions pour le bénéfice de l’humanité.

Genèse 7 :1-3 ; Lévitique 11 :2-23, 46, 47 ; Deutéronome 14 :3-20 ; Actes 10 :9-15, 27-29.

Nos Corps et Notre Planète

Quand Dieu créa toutes choses, il déclara tout cela bon. Les humains partagent la même nature physique qui est celle de la création, et nous partageons l’unique empreinte spirituelle de Dieu. Il nous a donné le privilège et la responsabilité d’assujettir et de dominer la Terre.

L’ordre divin de l’humanité et l’univers ne fut pas créé en vain. Les croyants ressusciteront dans des corps immortels, et résideront pour toujours sur un Terre parfaitement restaurée.

Puisque le corps humain et le Terre furent créés dans un objectif divin lors de la création et sont destinés à glorifier Dieu au travers de l’évangile, tout deux doivent être traité avec soin et sans abus.

Genèse 1:2-31 ; 2:7,15 ; Ésaïe 45:18 ; Romains 8:18-23 ; 1 Corinthiens 6:19,20 ; 15:35-54 ; 2 Pierre 3:13 ; Apocalypse 5:10 ; 11:18 ; 21:1-4. 

L’État des Morts

Les morts ne sont pas conscients. Lorsqu’une personne meurt, le corps retourne au sol, le souffle s’en va à Dieu, et les pensées périssent. Les morts demeurent dans cette état, que souvent la Bible appelle sommeil, et ceci jusqu’au jour de la résurrection. Le sommeil des morts leur aura semblé comme n’étant rien à leur réveil. L’heureuse espérance de l’évangile est que chaque croyant sera ressuscité d’entre les morts comme le fut Jésus Christ.

Ecclésiastes 9:5-6 ; 12:7 ; Psaumes 146:3-4 ; Jean 11:11-14 ; Actes 2:29-35 ; Hébreux 11:13, 39, 40 ; 1 Corinthiens 15:51-53. 

Share this blog

Repost 0
Published by